Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

            

Logo Strange Island embossé



Crédits photo Bananna Wintour

« Notre Histoire est une tresse d’histoires. »

Éloge de la Créolité - Jean Bernabé, Patrick Chamoiseau, Raphaël Confiant


Élodie Rama est une artiste complète : musicienne, plasticienne, graphiste. Elle s’intéresse à la géographie et à l’esthétique des îles qu’elle imagine et dessine dans le cadre de son mémoire de fin d’études à l’École Supérieure des Arts Appliqués Duperré de Paris. De son amour pour le métissage et les hybridations, les voyages et la littérature est née l’idée de Strange Island qui est aussi le nom de son premier album sorti en 2013. Elodie Rama est la fondatrice et la créatrice de Strange Island.


"Insulaire par mon père, je me souviens avoir rêvé notre île toute mon enfance faute de pouvoir la visiter dans le monde réel. Petite fille, j’en visionnais des photos bien sûr, vagues témoignages d’une vie passée là-bas et dont je ne faisais pas partie. Mais ce sont les atlas, pourtant représentations formelles de la réalité, qui ont nourri mon imaginaire à l’évocation des noms de villes, de volcans, de mers ou d’océans. Sans le savoir, j’allais faire de cette anecdote le chemin de toute une vie.


Mon métissage m’a souvent donné la sensation de me situer dans un entre-deux et très tôt, la question de l’identité s’est posée. Ce fut d’ailleurs l’axe central de mes recherches pendant deux années lors de mes études en design de mode à l’École Supérieure des Arts Appliqués Duperré à Paris. C’est au cours de cette période que j’ai réalisé ma première carte imaginaire, autoportrait géographique regroupant les divers territoires dont est originaire ma famille.


Ma carrière musicale a débuté à la fin de mes études et pendant quelque temps la carte s’est effacée au profit de la musique jusqu’à ce que la Maison des Arts de Saint-Herblain, en 2010, me demande de réaliser ma première exposition d’îles imaginaires, « île(s) » lors de ma résidence de plusieurs mois sur place. Après un premier voyage dans mon île tant rêvée, j’ai écrit ma première chanson, Strange Island, qui allait ensuite donner son nom à mon premier disque sorti en 2013, puis maintenant à cette entreprise.


Le point de départ de cette aventure a été l’envie de faire plaisir à des parents qui allaient célébrer plusieurs décennies de vie ensemble. Ne sachant pas quel cadeau leur offrir pour les combler en cet instant, j’ai imaginé pour eux une île qui, à l’évocation de noms de lieux, retracerait les moments les plus marquants de leur vie ensemble. Leur étonnement teinté d’émotion lors de la découverte de mon présent, m’a fait réaliser que j’offrais bien plus qu’une île, j’offrais une représentation poétique de leur vie. C’est cette émotion que je cherche à créer à chaque île offerte et découverte."


Élodie Rama